Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du mardi 7 septembre 2010

Vérité scientifique - et vérité de la vie

Que ce soient les minéraux, les végétaux, les animaux ou même l’être humain, il n’y a rien à reprocher à la description qu’en font les scientifiques. Mais cette vérité est partielle. Pour qu’elle soit complète, il faudrait qu’ils replacent l’objet de leur étude dans la vie cosmique à laquelle il appartient. Détachés de cette vie, la pierre, la plante, l’animal, l’homme sont privés de l’essentiel. C’est pourquoi, tant que les chercheurs continueront dans cette voie, ce qu’ils appellent vérité scientifique sera toujours une vérité incomplète, mutilée. Comprenez-moi bien, il ne s’agit pas de mettre en doute la valeur et l’intérêt de la science. Le véritable problème est ailleurs, dans la mentalité des chercheurs, dans leur attitude envers la vie, dans leur incapacité à relier les objets particuliers de leur étude à l’ensemble de la vie. Les êtres et les choses n’existent pas séparément, ils existent comme parties d’un tout, et ces parties sont liées entre elles. On isole, on coupe une branche, une feuille, un fruit pour l’étudier. Non, c’est sur l’arbre qu’il faut étudier le fruit pour comprendre comment il est le point d’aboutissement de toutes les énergies qui circulent dans l’univers.

Omraam Mikhaël Aïvanhov