Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du samedi 17 janvier 2015

un Enseignement spirituel : de nouveaux courants que nous devons nous préparer à recevoir - La découverte d’un enseignement spirituel est pour de nombreuses personnes une cause de grandes joies

La découverte d’un enseignement spirituel est pour de nombreuses personnes une cause de grandes joies. Enfin, elles ont trouvé ! Oui, mais les choses ne sont pas si simples. En acceptant un enseignement spirituel, si élevé soit-il, au bout d’un mois, six mois, un an, cela dépend, il se peut qu’un trouble s’insinue en elles, et au lieu d’intensifier le côté positif, leurs efforts ne font que développer leur côté négatif. Pourquoi ? Parce que chaque idée nouvelle, chaque état de conscience nouveau produit des fermentations dans les êtres qui ne se sont pas préparés à les recevoir. Jésus disait : « On ne met pas le vin nouveau dans de vieilles outres ; autrement, les outres se rompent, le vin se répand, et les outres sont perdues ; mais on met le vin nouveau dans des outres neuves. » Les outres neuves représentent les formes solides, résistantes, que l’être humain doit préparer en lui-même, afin d’être capable non seulement de supporter une vision nouvelle des choses, mais d’adopter un comportement qui lui correspond. Quand il s’est harmonisé avec cette nouvelle philosophie, c’est-à-dire quand il a préparé son organisme physique et son organisme psychique, il peut résister à la tension que produiront les nouveaux courants auxquels il est désormais exposé.

Omraam Mikhaël Aïvanhov