Résultat de votre recherche

Résultat de votre recherche: 'Médecine' (8)

Pensées Quotidiennes 2015Une médecine qui se limite à intervenir là où le mal s’est déclaré n’est pas basée sur les meilleurs principes, car le reste de l’organisme souffre peut-être aussi de quelques troubles ou insuffisances, et les soins donnés à une seule partie du ...
Pensées Quotidiennes 2014En même temps que la nature produit et entretient les germes des maladies, elle possède aussi les moyens de leur guérison. Mais si les humains mènent une vie déraisonnable, ils permettent aux germes nocifs de se développer et limitent l’efficacité ...
Pensées Quotidiennes 2013En même temps que la nature possède et entretient les germes des maladies, elle possède aussi les moyens de leur guérison. Seulement, si les humains ne sont pas raisonnables, ils permettent aux germes nocifs de se développer, et limitent ...
Pensées Quotidiennes 2012Grâce à la chimie et à différentes techniques, la médecine a fait de grands progrès, on ne peut pas le nier. Mais la meilleure médecine est de placer les êtres dans des conditions qui renforcent les systèmes de défense de leur organisme, ...
Pensées Quotidiennes 2011 Avant de vouloir guider les autres sur le chemin de la lumière, il faut commencer par s’instruire, car si l’on n’a pas fait de bonnes études, il est très facile de commettre des erreurs. Les connaissances que donne la science officielle sont dans ...
Pensées Quotidiennes 2010Une médecine qui se limite à intervenir sur l’organe malade ne repose pas sur de bons principes. La médecine, la vraie, doit toucher l’être tout entier ; quand on s’efforce de régénérer l’être dans sa totalité, c’est chaque organe, chaque point du ...
Pensées Quotidiennes 2010Depuis un siècle les sciences et les techniques, donc aussi la science et les techniques médicales, ont fait d’immenses progrès. Mais quels que soient ces progrès, si les humains ne sont pas raisonnables, s’ils ne respectent pas certaines lois, ...
Pensées quotidiennes 2005Une médecine qui se limite à intervenir là où le mal s’est déclaré, n’est pas basée sur de bons principes, car le reste de l’organisme, qui souffre peut-être aussi de quelques dysfonctionnements, reste avec ces dysfonctionnements. La médecine, la ...