Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du mardi 28 juin 2011

Se taire - pour ne pas regretter d’avoir fait certaines révélations

Tellement de choses qui pouvaient servir à leur salut ou à celui des autres, comment se fait-il que les humains les aient, en définitive, utilisées pour leur perte ? Il n’y a qu’une réponse : manque de lumière, cupidité, besoin de s’imposer. Combien de chercheurs ont regretté d’avoir révélé certaines de leurs découvertes, parce qu’elles sont immédiatement tombées entre les mains de gens qui s’en sont servi pour nuire d’une façon ou d’une autre à leurs semblables, les dominer, les exploiter, les détruire. Les Initiés, les Maîtres spirituels aussi ont toujours été obligés de se préoccuper de cette question, car ils avaient constaté que les vérités qu’ils révélaient aux humains pour les aider pouvaient être mal comprises, mal utilisées et causer leur ruine. C’est pourquoi dans le précepte qu’ils ont donné : « Savoir, vouloir, oser, se taire », il ne faut surtout pas négliger « se taire ». Quand les humains seront plus évolués, on pourra leur faire toutes les révélations, mais d’ici là, il vaut mieux souvent se taire et suivre le conseil de Jésus de « ne pas jeter de perles aux pourceaux ».

Omraam Mikhaël Aïvanhov