Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du mardi 14 juin 2005

« Savoir, vouloir, oser, se taire » - une application de ce précepte

«Savoir, vouloir, oser, se taire.» En formulant ce précepte que l’on peut considérer comme la quintessence de la connaissance initiatique, le sage qui l’a donné n’a pas précisé ce qu’il fallait savoir, vouloir, oser et taire. Il a laissé le champ libre à la pensée et à la réflexion. C’est à nous de découvrir combien ses applications sont vastes; et une de ces applications est la question du sacrifice. Il faut «savoir» ce que représente le processus du sacrifice, et ce qu’on doit sacrifier. Il faut «vouloir» faire ce sacrifice, puis «oser», c’est-à-dire malgré les difficultés s’engager hardiment dans cette voie en ayant conscience que non seulement on ne perdra rien, mais qu’au contraire on gagnera quelque chose de précieux. Et enfin «se taire», car il vaut mieux ne pas étaler les richesses que l’on a acquises grâce à ses sacrifices. Tout en faisant bénéficier les humains de ses richesses, il vaut mieux mettre un voile dessus, sinon on risque de produire chez certains des réactions d’incompréhension et d’hostilité. Il est plus facile d’aider les gens s’ils ne savent pas combien vous êtes riche, intérieurement riche.

Omraam Mikhaël Aïvanhov