Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du vendredi 3 mai 2019

« Savoir, vouloir, oser, se taire » - origine de cette formule

Il ne faut jamais oublier que la réalité se manifeste sous deux aspects opposés : il y a le pur et l’impur, le lumineux et le ténébreux, le bien et le mal ; et le vrai savoir comprend les deux. C’est pourquoi tous les véritables Initiés doivent se mesurer avec les puissances du mal. Ils ne se contentent pas de connaître le bien et de travailler avec lui, ils explorent aussi le mal, ils « descendent aux enfers », ces régions que les traditions appellent le monde d’en bas. Longtemps ils se préparent et, une fois bien armés, en prenant de grandes précautions, ils décident d’affronter ce monde d’en bas et ses habitants. Certains esprits audacieux ont voulu s’aventurer dans ces régions, mais ils n’étaient pas encore de taille à les affronter. C’est là que la formule « savoir, vouloir, oser, se taire » que les Initiés se transmettent de siècle en siècle prend tout son sens. Une fois qu’il a acquis les connaissances nécessaires, l’Initié a la volonté d’agir. Il ose alors affronter les puissances du mal. Et quand il a remporté la victoire, il se tait, parce qu’il est dangereux de parler des enfers aux humains qui ne sont pas prêts à entendre : certains pourraient être effrayés et d’autres se lancer dans des expériences très risquées.

Omraam Mikhaël Aïvanhov