Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du mardi 26 juillet 2011

Remords - n’est utile que dans la mesure où on décide de se corriger

L’être humain est imparfait et il commet chaque jour des fautes. Mais même graves, ces fautes ne doivent pas envahir sa conscience, cela ne servira à rien. Que pendant un moment il en ressente du remords, de la honte, c’est une bonne chose, car on ne peut pas se corriger si on ne commence pas par se rendre compte qu’on a eu tort d’agir comme on l’a fait, et le regretter. Mais le remords ne doit servir qu’à prendre la décision de ne plus recommencer les mêmes erreurs. Ensuite, il est inutile et même nuisible. Ceux qui reviennent sans cesse sur leurs fautes et se laissent écraser par le remords remuent la lie de leur subconscient et attirent des forces négatives. Non seulement ils se font ainsi beaucoup de mal, mais cette attitude ne plaît pas au Seigneur. Car le Seigneur a créé les humains pour qu’ils vivent comme Lui dans la beauté, la joie et la plénitude.

Omraam Mikhaël Aïvanhov