Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du mercredi 26 juin 2013

Médecine - ses progrès ne dispenseront jamais les humains d’être vigilants

En même temps que la nature possède et entretient les germes des maladies, elle possède aussi les moyens de leur guérison. Seulement, si les humains ne sont pas raisonnables, ils permettent aux germes nocifs de se développer, et limitent l’efficacité des éléments qui pourraient leur être bénéfiques. Certains diront : « Mais la science fait tellement de progrès qu’elle doit… » Non, la science ne doit rien car elle n’a pas tous les pouvoirs. Quels que soient ses progrès, elle est impuissante devant la mauvaise volonté de ceux qui refusent de reconnaître les lois de la nature et d’agir en conséquence. Alors, attention, plus les sciences et les techniques progresseront, plus les humains devront se montrer conscients, attentifs, vigilants. Le progrès, c’est beaucoup d’avantages, beaucoup de facilités, mais c’est en même temps beaucoup de tentations. Et compter sur les progrès de la médecine pour se permettre tous les caprices et tous les excès, cela mènera droit à la catastrophe. Jamais la vie ne se soumettra aux volontés des humains déraisonnables.

Omraam Mikhaël Aïvanhov