Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du lundi 9 mars 2020

le Travail sur les causes pour changer l’état des choses - Ce n’est pas tellement dans le plan physique qu’il faut essayer d’arranger les choses

Ce n’est pas tellement dans le plan physique qu’il faut essayer d’arranger les choses, car le plan physique est le monde des conséquences, et sur les conséquences nous avons peu de possibilités d’action. Pour produire des changements durables, il faut s’élever jusqu’au monde des causes. L’homme dont la pensée peut parvenir jusque-là a tous les moyens de toucher et de déclencher des forces pures qui produiront tôt ou tard de bons résultats. Tant que vous vous contentez d’intervenir dans le plan physique pour changer l’état des choses, en réalité vous n’arrangez rien, car de nouveau, des événements ou des personnes qui ne vous demandent pas votre opinion, les organiseront d’une façon qui ne vous convient pas et vous ne serez jamais maître de la situation. Travailler à changer les conséquences, c’est comme si on écrivait un mot sur le sable de la mer : les vagues viennent et l’effacent. C’est sur les causes qu’il faut travailler.

Omraam Mikhaël Aïvanhov