Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du samedi 7 janvier 2017

le Silence intérieur où on découvre une autre dimension du temps et de l’espace - Combien de voyageurs parlent avec émerveillement des expériences qu’ils ont faites dans le désert ou au sommet des montagnes 

Combien de voyageurs parlent avec émerveillement des expériences qu’ils ont faites dans le désert ou au sommet des montagnes ! Face à l’immensité, en se laissant imprégner par le silence qui règne dans ces lieux, ils ont eu, disent-ils, la révélation d’un temps et d’un espace qui ne sont pas le temps et l’espace humains ; ils ont senti une présence qui échappe à toute explication, mais qu’ils sont obligés de reconnaître comme quelque chose de réel, la seule réalité. Faut-il nécessairement des conditions exceptionnelles pour vivre de telles expériences ? La vérité, c’est que cette présence, que l’homme découvre au sein du silence, ne cesse de se manifester partout, où qu’il se trouve. Qu’il fasse seulement taire les voix discordantes de ses instincts, de ses passions, de ses pensées et ses sentiments obscurs, chaotiques : le silence qui s’installera en lui aura le pouvoir de le projeter dans un autre temps, dans un autre espace, où le savoir divin inscrit en lui de toute éternité se révélera peu à peu à sa conscience.

Omraam Mikhaël Aïvanhov