Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du mardi 10 mars 2020

le Plaisir - se méfier de ce qui est agréable

Celui qui croit trouver le bonheur dans le plaisir peut être comparé à l’ivrogne : il se verse du vin, de l’alcool et il boit. Ah ! il se sent bien, il oublie tous ses soucis, et il tire donc la conclusion qu’il est magnifique de boire. Oui, si l’on doit se prononcer sur quelques minutes, quelques heures, ça peut paraître magnifique. Mais après quelques années, que va-t-il se produire ? La perte des facultés, l’impossibilité de mener une vie familiale et sociale équilibrée, la déchéance, le crime peut-être… Eh bien, dans de nombreuses circonstances, les gens se conduisent comme l’ivrogne : puisque les choses leur paraissent agréables dans l’instant, ils tirent la conclusion qu’elles le resteront pour l’éternité. Non. Alors attention : pour quelques minutes agréables par-ci par-là, on doit vivre des années de souffrance. C’est pourquoi il faut être vigilant et se méfier toujours un peu de ce qui est agréable.

Omraam Mikhaël Aïvanhov