Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du dimanche 24 février 2019

la Psychologie de l’avenir - l’absorption de la nature inférieure par la nature supérieure

Dans la nature toutes les créatures servent de nourriture à d’autres, c’est une loi, et cette loi se vérifie dans le plan psychique comme dans le plan physique. Qu’est-ce que la lutte du bien et du mal ? L’affrontement de deux entités affamées. On le voit : les deux ne font que se dévorer mutuellement. En nous, le bien et le mal sont présents sous la forme de la nature supérieure et de la nature inférieure. Le plus grand désir de la nature inférieure est de nous saisir pour nous dévorer. Vingt fois, trente fois, cinquante fois par jour, elle essaie de nous attraper pour se repaître de nous, et ceux qui n’ont pas été vigilants lui abandonnent quelques morceaux. Ensuite, bien sûr, ils se sentent affaiblis, tandis qu’elle, toujours affamée, se met à la recherche de nouvelles proies. C’est pourquoi nous devons donner la première place à notre nature supérieure et faire en sorte qu’elle ait au moins, chaque jour, un petit morceau de notre nature inférieure à « se mettre sous la dent » ! Une fois qu’elle l’a bien mâché et absorbé, elle le transforme en sa propre substance. La psychologie de l’avenir sera fondée sur la compréhension de ce processus : l’absorption, la digestion, l’assimilation de la nature inférieure par la nature supérieure.

Omraam Mikhaël Aïvanhov