Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du mercredi 18 décembre 2013

Fils - texture du vivant

Depuis la végétation jusqu’à notre corps physique, ce sont des fils qui forment la texture du vivant. Les arbres avec leurs racines, leur tronc, leurs branches ne sont qu’un assemblage de fils. De même, notre corps est constitué de fils, de filets, de filaments : nos muscles, nos nerfs, nos vaisseaux sanguins, sont des fils. Cela vaut donc la peine de se pencher sur cette question des fils. La chair dont nous sommes tous faits est un tissu constitué de fils de différentes qualités. Si le corps physique tombe malade, c’est parce que « le tisserand » auquel il appartient n’a pas pris du fil assez résistant, il casse souvent. Et de quoi dépend la résistance des fils ? De la qualité des pensées et des sentiments que ce tisserand nourrit en lui. Car la pensée et le sentiment, tissés ensemble, produisent les actes. Les actes, c’est cela le tissu, et le corps physique est la matérialisation de ces actes. Oui, le corps physique n’est qu’un tissu matérialisé. Et selon que ce tissu est grossier ou fin, souple ou cassant, on reconnaît les qualités mentales et affectives du tisserand.

Omraam Mikhaël Aïvanhov