Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du samedi 7 avril 2012

Coupe du Graal - symbolisme

Que sait-on de la coupe du Graal ? D’après la légende, elle aurait été taillée dans une émeraude tombée du front de Lucifer au moment où, s’étant révolté contre Dieu, il avait été précipité dans l’abîme. D’autres récits rapportent que c’est la coupe dont Jésus se serait servi le soir de la Cène ; puis, lorsqu’il fut crucifié, Joseph d’Arimathie y aurait recueilli son sang. Que ces récits soient véridiques ou légendaires, l’essentiel est de comprendre que la coupe du Graal est un symbole de l’être humain qui est parvenu à attirer et à fixer en lui l’Esprit divin. L’émeraude est de couleur verte, la couleur de Vénus, le principe féminin. Le sang est de couleur rouge, comme le rubis, la couleur de Mars, le principe masculin. La coupe du Graal est donc le symbole de l’union des deux principes masculin et féminin, Mars et Vénus, mais dans leur aspect le plus élevé où ils se confondent avec le Soleil (principe masculin) et la Lune (principe féminin). L’idéal du disciple est de devenir lui-même cette coupe du saint Graal dans laquelle il recueillera le sang, l’amour du Christ. Pour cela il doit travailler sur sa propre matière, l’affiner, la rendre précieuse, afin qu’elle vibre en harmonie avec l’Esprit. Et alors l’Esprit descendra pour faire en lui sa demeure.

Omraam Mikhaël Aïvanhov